Bonato l’emporte

Mis en avant

Rallye du Touquet
C’est dans des conditions particulières, dues au Coronavirus, qu’a eue lieu cette 60ème édition. L’organisateur a porté attention aux flux des spectateurs. La remise des prix, n’a pas eu lieu sur le podium. D’autres petites choses ont été adaptées.
                                                                                                                                             Ceci a permis à Yoann Bonato (Citroën C 3) de l’emporter. Après l’élimination de Stéphane Lefebvre (Volkswagen Polo), de William Wagner (Citroën C 3), Pierre Roche (Citroën C 3) et de Mathieu Arzeno (Volkswagen Polo), tous sur sortie de route, c’est Éric Brunson (Ford Fiesta WRC) qui prend la deuxième place. Au troisième rang, on trouve Quentin Giordano (Volkswagen Polo) qui termine juste devant Quentin Gilbert (Citroën C3). Notons la neuvième place générale de Nils Stievenart (Citroën C 3). Le jeune pilote Touquettois devrait partir en formule de promotion cette année. Enfin, là onzième place de
François Delecour, au volant de son Alpine et l’abandon de Tom Vanson (Ford Fiesta R2 J), après avoir remporté les 10 premières spéciales. C’est Léo Rossel, au vingtième rang, qui s’empare du Championnat junior.

Ca chauffe !

Le Touquet Auto Club organise la soixantième édition du rallye du Touquet Pas-de-Calais du jeudi 12 au samedi 14 mars. L’épreuve ouvrira le championnat de France des rallyes asphalte. Les pilotes de premier plan seront là.

Quinze jours après le début des engagements, la liste des participants s’étoffe de pilotes connus. Les plus en vue, pour l’heure, sont Yoann Bonato (vice-champion de France l’an passé avec 3 victoires et 6 podiums), Quentin Gilbert (qui a terminé 3ème) et William Wagner, jeune pilote vosgien. Ils sont tous les trois engagés sur une Citroën C3 R5.

Yoann Bonato a découvert sa voiture lors du dernier rallye de Monte-Carlo, qu’il a terminé à la douzième place (quatrième des R5). Sur les routes du Montreuillois, en l’absence du champion nordiste Adrien Fournaux, qui dispute le championnat du Monde, le pilote isérois aura à cœur de mettre la gomme pour bien démarrer le championnat.

Le pilote normand Éric Brunson sera également au départ, toujours au volant de sa Ford Fiesta WRC. Enfin, pour la soixantième édition, l’organisation a réussi à attirer François Delecour. Le vice-champion du Monde des rallyes en 1993 derrière Juha Kankkunen, prendra le départ au volant de la nouvelle Alpine A110 R-GT de l’équipe FJ. Ce dernier ne jouera pas la victoire finale mais prendra plaisir à venir chatouiller les meilleurs.