C’est presque parti !

Rassurez-vous, vous ne vous trompez pas de date, ce n’est pas le rallye qui démarre aujourd’hui mais bien les reconnaissances de celui-ci.

Ce samedi et dimanche, les concurrents qui le désirent, vont pouvoir faire les reconnaissances du parcours. Comme l’an dernier, chaque équipage aura l’autorisation de passer à trois reprises dans chaque spéciale et pas une fois de plus. À cette occasion, les copilotes prendront les notes que le pilote leur donnera lors du premier passage. Le deuxième passage sert à valider cette prise de notes, le troisième étant la vérification ultime. Pour la deuxième année consécutive, les équipages seront équipés d’un système de géolocalisation. Grâce à ce dernier, l’organisateur a l’aptitude de vérifier en temps réel la moyenne horaire, la vitesse instantanée et le nombre de passages effectués. En cas de manquement à la réglementation routière en vigueur, comme pour tout un chacun, ou en cas de réclamation de riverains ou d’un élu, l’informatique permettra à l’organisateur de contrôler. En cas de manquement grave, des sanctions seront prises. Cela peut aller jusqu’à l’exclusion du rallye. Contrairement à ce qui se faisait jadis, la première et la deuxième étape du rallye peuvent être reconnues que ce soit ce samedi ou ce dimanche. Chaque étape avait son jour imposé auparavant. Cette modification a pour but de diluer le nombre de concurrents sur tout le parcours et ainsi éviter un trop grand nombre de voitures au même endroit, à la même heure et les nuisances que cela engendrerait Une deuxième session des reconnaissances, le mercredi 15 et le jeudi 16 mars prochains sera ouverte dans les mêmes conditions. Cette deuxième session a pour but de permettre aux équipages venant de loin de regrouper les reconnaissances et le rallye sur quatre jours. Les pilotes doivent scrupuleusement respecter les limitations de vitesse mais, il est préférable pour les riverains, vu l’étroitesse des routes, de prendre le parcours dans le sens de la marche.

Les commentaires sont fermés.