Interview de Jean-Marc Roger

Jean_Marc_ROGER_-1_tnJean-Marc Roger, président du comité d’organisation,  donne quelques précisions sur la 55e édition 

Où en est la préparation du Rallye du Touquet 2015 ? Nous avons défini le parcours et nous avons presque toutes les autorisations des maires des communes concernées.  On devrait pouvoir être fixés sur le parcours dans les jours qui viennent. Le dossier Préfecture est déjà en partie réalisé, la recherche des commissaires a commencé.

Le Parcours reste le même ? Pas totalement, loin de là ! Nous avons pris en compte les remarques des concurrents et de l’observateur de la FFSA.

C’est ainsi qu’il n’y aura plus un mètre de chemins de terre. Pour rappel, en 2014 nous avions eu des problèmes d’autorisation (il y avait des élections municipales) et nous avions du parer au plus pressé. Cette, année, nous avons eu un peu plus de temps pour chercher des routes et obtenir les autorisations.

Des changements sont intervenus sur le parcours ? Oui bien-sûr ! L’épreuve de DSC_6817_DxO-1Verton et celle d’Airon ne sont pas reprises. Les parties cassantes sur d’autres portions sont supprimées. 2 nouvelles spéciales jamais empruntées sont au programme : une de 23 km, très intéressante, autour de Marant, Aix en Issart, Sempy, Humbert, Saint Deneux et Boubers. Un autre de 7 km entièrement à Rimboval, conçue et tracée personnellement par son maire, qui s’est très investi.  Les classiques de Camiers / Longvilliers, d’Hucqueliers / Clenleu, Bourthes et Selles /Senlecques sont encore reprises, parfois modifiées ou raccourcies, pour coller au cahier des charges.  Il y aura vraiment du rythme le samedi puisque 3 ES vont s’enchainer avec une ES de 15k puis  2.9km en liaison, une ES de 13.9km et une liaison de 0.9km et une de 14km.  : On pourra garder les casques !

Encore des ES en boucle ? Non,  pour l’instant on a assez de kilomètres, car dans le même temps la FFSA a diminué le kilométrage. On devrait se situer autour de 200km d’ES pour un peu moins de 500km au total

Le Gué est toujours là ? Le maire de Bourthes (Jean-Pierre Carlu) tient à son gué, et nous aussi. C’est un 1105_3_img_5280haut lieu du rallye et beaucoup d’images et de photos sont prises à cet endroit. Des gués, il y en a souvent dans les rallyes, même en Championnat du Monde. Nous avons cependant écouté les avis, et, une solution a été trouvée pour limiter le niveau de l’eau. Ceci dit, c’est peut être aux concurrent de s’adapter à la route et pas la route qui doit s’adapter aux concurrents !

IMG_0069

Et maintenant ? On entre dans la phase de préparation. L’une des forces du Rallye est son équipe d’implantation : 70 personnes travaillent dans l’ombre pour mettre en place les ES et notamment la sécurité. C’est un gros travail de préparation qui commence. Il y a ensuite tous les aspects techniques et les rencontres avec les autorités, et la finalisation des documents, sans oublier la recherche des budgets.

FD2_4842-1

Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet est un soutien fidèle du rallye, comme Alain Lefrançois, pilote et maire de Clenleu

Tous les feux sont  au vert ? On ne peut jamais dire ça. C’est presque, mais pas vraiment. Un rallye comme le Touquet, c’est un gros budget. On a besoin de subventions : Pas de problème pour la Ville du Touquet. Mais on attend les subventions du conseil général du Pas de Calais et du conseil régional pour laquelle nous avons de bonnes inquiétudes après un article paru dans la presse dans lequel une élue EELV dit clairement que les subventions pour les sports mécaniques, ce sera non. Absurde quand on sait combien sont les bilans carbone d’un seul match de Ligue 1, ou le passage d’une étape du tour de France Cycliste ou un Paris Roubaix. D’autant que la subvention, même si elle n’est pas très importante, est indispensable pour boucler notre budget.

On attend aussi la décision des constructeurs pour les coupes de marque qui constituent une partie du Plateau, mais de ce côté, les contacts sont pour l’instant positifs.

IMG_1354Nous avons aussi cette année, le même coefficient que les autres rallyes pour la Coupe de France, c’est-à-dire le coefficient 4 qui concerne tous les rallyes du Championnat de France, les rallyes du championnat de France de 2ème division (Ternois) et les Rallyes avec coefficient 4 (les routes du Nord).

Enfin, pour aider les pilotes régionaux, nous réfléchissons à un droit d’engagement différent.

Sachez également que cette année il y aura un podium final pour les 3 premiers pilotes duD3S_2282_DxO-1 (1) CRSA Nord Picardie (Les remarques de Laurent BAYARD de 2014 ???)

Optimiste ? Il faut l’être. Sinon, on ne commence même pas à organiser….

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *