Résumé 2014

CLASSEMENT FINALIMG_0069

1  MAURIN Julien Ford Fiesta WRC 1:43:12:7
2  GILBERT Quentin Citroën C4 WRC +1:13:3
3  ROCHE Pierre Mini John Cooper Works +3:31:6
4  BAUD Lionel Ford Fiesta WRC +6:59:6
5  BAYARD Laurent Toyota Corolla WRC +7:08 (1er Régional)
6 BEAUBELIQUE Jean-Charles Ford Fiesta R5 +8:01:3
7  SIMPSON Neil Skoda Fabia S2000 +9:04:9 (1er S2000)
8  LEFEBVRE Stéphane Peugeot 208 +9:13:0 (1er 208 CUP)
9 ROUILLARD Patrick Porsche 997 Cup +9:23:13 (1er GT)
10  NANTET Gilles Porsche 997 GT2 +9:34:2
12 KORHONEN Jukka Citroën DS3 R3 +10:12:4 (1er R3)
16  GUIGOU Emmanuel Renault Mégane RS +11:01:4 (1er Gr N4)
____________________________________________________________________

Forfait pour le Rallye de la Côte Fleurie, Romain Martel et son RM Racing ont ouvert leur saison de manière prometteuse le week-end dernier au Touquet pour la première manche du Championnat de France Asphalte.

_DSC5858Parti dès le début de semaine passée pour le Nord afin d’y conduire la reconnaissance des 14 spéciales prévues au menu du 54e Rallye du Touquet, Romain Martel a pu se voir confirmer la masse de travail qu’il aura à fournir à chacune de ses huit sorties nationales du championnat de France Asphalte cette année. A l’heure du départ de la première spéciale de vendredi matin, tout était donc prêt sur la 207 S2000. Et les premiers temps ont affirmé le potentiel de l’équipage : « Ce fut une super découverte » comme l’a souligné Romain Martel. « Les temps dans leur ensemble, ont été vraiment prometteurs pour une première participation. A la fin de la 1ere journée de vendredi, nous étions en tête de la catégorie S2000 avec 35 » d’avance sur Simpson ». Une ouverture sur les chapeaux de roue mais en Rallye, rien n’est jamais acquis et le RM Racing a connu le pépin de son Rallye lors de l’ES 8. C’est le pilote coutançais qui raconte : « Alors que nous étions bien dans le rythme, nous avons pensé avoir crevé. Nous nous arrêtons et en repartant, nous avons fait un tête à queue qui a conduit à deux marche-arrières. Le bilan est lourd avec 1’40 » de perdues ». La 7e place au général qui s’envole et le leadership du S2000 avec, Neil Simpson et sa Skoda profitant de l’aubaine. Au final, Romain Martel décroche tout de même une très bonne seconde place de sa catégorie et entre dans le Top15 du Rallye au scratch avec une 13e position des plus encourageantes : « Des points pris pour le championnat, beaucoup d’expérience emmagasinée et surtout un gros plaisir à conduire avec des temps très satisfaisants en spéciale, franchement, ce fut un super Week-end pour l’équipe ». Le championnat est lancé, place désormais à la préparation du second acte, ce sera pour le week-end du 15 et 16 avril à Lyon-Charbonnière.

 

____________________________________________________________________
Vincent Dubert, copiloté par Victor Bellotto prenait part ce week-end au Rallye _DSC5341Le Touquet Pas de Calais, manche d’ouverture de la 208 Rally Cup. Ayant comme objectif de marquer d’importants points dans la conquête du volant officiel Peugeot Sport 2015, l’équipage azuréen partait prudemment, jouant placé dans le Top 5, mais devait abandonner en milieu de deuxième étape.
L’édition 2014 du Rallye Le Touquet confirmait tous les dires à son sujet : profil rapide, peu vallonné, disputé sur un tarmac dégradé, dans un découpage court et intense. Pour une fois depuis de nombreuses années, la manche la plus au nord du Championnat de France se disputait sous le soleil, ce qui allait rendre le rallye plus rapide qu’a son accoutumée. La course démarrait difficilement pour l’équipage FB Rally. « Dans la première spéciale, nous avons été surpris par nos réglages, peu très adaptés. Sur un freinage, nous sommes partis en tête à queue, qui nous a fait perdre 20 secondes«  commente Vincent. « Après, nous sommes montés en puissance durant la journée, trouvant la confiance, les réglages avec l’équipe, en étant à l’aise. Nous sommes passés de la 13ème à la 5ème position à la fin de la première étape, à notre place et dans le rythme des équipages les plus rapides de la coupe.« Le rythme monteLe lendemain, sur des spéciales tracées plus loin dans les terres de la Côte d’Opale, Vincent et Victor haussaient le rythme, gagnant une place, se retrouvant à la portée du podium. « Les conditions sont vraiment difficiles ici, les spéciales sont compliquées, avec de nombreux changements d’adhérence. Continuer d’apprendre la 208 R2 ici n’est pas évident«  dit Vincent. Malheureusement, dans le troisième secteur chronométré de la matinée, la 208 bleue partait à la faute, sur un des nombreux changements d’adhérence que comporte les spéciales du samedi. « Nous avons fait un tout-droit et heurté un rocher en bord de route » dit Vincent. « Une durite du radiateur a été percée, nous avons préféré stopper-là plutôt que de continuer et d’abimer le moteur« , conclut-il.
___________________________________________________________________

Dans la foulée du Rallye du Mexique, Quentin Gilbert participait ce week-end au Rallye du Touquet. Retrouvant Renaud Jamoul dans le baquet de droite, le photo_1 (22)Vosgien pilotait une Citroën C4 WRC confiée par Armando Pereira. Avec six meilleurs temps et la deuxième place du classement général, l’équipage démontrait de solides capacités d’adaptation et confirmait son niveau de performance.

Tout juste rentré de León, Quentin Gilbert tentait d’effacer au plus vite les sept heures de décalage horaire avec le Mexique. Il retrouvait Renaud Jamoul dans le Pas-de-Calais pour débuter les reconnaissances de la première manche du Championnat de France des Rallyes.

Bien préparé après une séance d’essais organisée au début du mois dans les Vosges, l’équipage franco-belge espérait jouer les premiers rôles au volant d’une voiture de légende : la Citroën C4 WRC, Championne du Monde avec Sébastien Loeb de 2007 à 2010. Dès l’ES1, le ton était donné avec un troisième chrono, à 6’’7 de Julien Maurin (Fiesta WRC) et 3’’ de Jean-Marie Cuoq (C4 WRC).photo_2

Pourtant, Quentin perdait le contact avec ces hommes de tête en crevant dans la spéciale suivante. Pointé à 46’’ du leader, le pilote de Châtenois chutait au huitième rang. Deuxième à 5/10e de Cuoq dans l’ES3, il entamait sa remontée. Puis il se montrait le plus rapide dans la spéciale tracée sur le front de mer du Touquet, et ce malgré un contact avec une botte de paille qui endommageait la rampe de phares.

Malgré un éclairage approximatif pour les trois dernières spéciales du vendredi, Quentin et Renaud ne baissaient pas les bras. Dans la nuit et la brume de l’ES5, ils signaient un retentissant scratch, avec plus de 15’’ d’avance sur Julien Maurin ! Au classement général, la C4 WRC n°8 revenait en deuxième position, à 31’’7 du leader.

Le samedi, il restait sept spéciales à disputer sous le soleil nordiste pour tenter de revenir _DSC4315-1_tnsur la première place. Mais Quentin comprenait rapidement qu’il serait préférable d’assurer sa position : « Nous avons été confrontés à un petit souci d’embrayage, qui était pénalisant lors des départs et dans les épingles. Nous avons tout de même pu signer de bons chronos, avec quatre meilleurs temps lors des cinq dernières spéciales. »

Sur le podium d’arrivée, Quentin et Renaud ne cachaient pas leur joie de terminer deuxièmes du classement général

____________________________________________________________________
Julien Maurin  assomme Quentin Gilbert sur cette dernière boucle avant la très courte spéciale finale du Touquet qui ne devrait pas apporter de changement au classement général. Le pilote, champion de France sortant de la Fiesta WRC, possède dorénavant 1,17 min sur la C4 WRC du Vosgien. Pierre Roché, fidèle à son road-book est toujours solide 3ème à 3,31 min de l’homme de tête. Lionel Baud se classe 4ème bien qu’ayant perdu 2 min dans Hucqueliers. Il est sous la menace de Laurent Bayard qui n’est qu’à 7 sec de lui. Jean-Charles Baubelique (Fiesta R5) termine sa course sans encombres au 6ème rang.Skoda Le Britannique Neil Simpson prouve que les voyages forment sans doute la jeunesse mais aussi, enrichissent les quadragénaires. De retour cette saison après 12 ans d’absence, il remporte ici alors qu’il y participe pour la 1ère fois, le groupe S2000. Stéphane Lefebvre n’a pas démenti les prévisionnistes en arrachant la coupe 208. Seul, Charles Martin, 11ème et 2ème de la coupe Peugeot, reste dans la minute du pilote de Noeux-les-Mines. le 3ème de cette même coupe Peugeot est Cédric Chérain (15ème au scratch). Patrick Rouillard arrache la catégorie GT au 9ème rang du classement général en devançant, une fois n’est pas coutume, Gilles Nantet.photo_2 (14) Enfin, au 12ème rang, le Finlandais, Yukka Korhonen, s’impose dans la classe 3 du groupe R avec sa Citroën DS3. Ce groupe, longtemps dominé par Marc Amourette lui échappe en sortant du gué de Bourthes où il a dû abandonner.
Olivier Delseaux

Dernière minute ! ES 12 Brunson stop là son rallye

Xavier Pruvot vient d’abandonner. Mécanique.(cardant)

La spéciale n°10 d’Hucqueliers vient de se terminer pour les leaders. C’est Quentin photo_2Gilbert qui l’empoche. Aucun changement dans le classement général n’est à noter. Les concurrents repassent par l’assistance du Touquet avant de prendre une pause déjeuner au parc de regroupement de Desvres. Le rallye redémarre pour la dernière boucle juste avant 14 h.

_DSC4261-1_tnLes 2 premières spéciales de la matinée viennent de se dérouler. Julien Maurin enfonce le clou. Le pilote de la Ford Fiesta WRC possède dorénavant près d’une minute d’avance sur Quentin Gilbert qui a lâché dans la première épreuve pas loin de 20 sec. Pierre Roché continue son bonhomme de chemin et s’accroche au podium. L’info de la matinée est la crevaison d’Eric Brunson qui perd plus de 6 min et toute chance de bien figurer. Marc Amourette est, lui, sorti pour le compte dans Bourthes et offre la tête du groupe R3 au Finlandais Jukka Korhonen. Xavier Pruvot remonte d’un cran à la 5ème place, leader des régionaux. Il a désormais 45 sec d’avance sur Laurent Bayard, 7ème. Gilles Nantet, 9ème, est toujours solide patron du GT. Stéphane Lefebvre, à la 8ème place du classement _DSC4520-1_tngénéral, domine la Peugeot Cup 208 avec 30 sec de mieux que Charles Martin, son dauphin. Cédric Chérain est, lui, 3ème de la coupe 208. Emmanuel Guigou caracole toujours en tête du groupe N.
Alain Lefrancois n’aura décidément pas connu un rallye 2014 fantastique ; il vient d’abandonner dans l’épreuve de Selles, cardan cassé 300 m après le départ.
Olivier Delseaux
16ème rallye Le Touquet Paris-Plage
photo_4 (17)
Les dix rescapés de la catégorie historique sont repartis ce matin à l’assaut des spéciales situées plus à l’intérieur des terres. C’est Stanislas Filliette au volant de son Opel Manta qui ouvre la route de la première épreuve ce matin, l’ES de Selles-Senlecques (14,900 km). C’est Pascal Eouzan sur la Ford Escort qui signe le scratch avec 21 sec d’avance sur l’Opel Manta de Pascal Filliette et 38 sec sur la R11 d’Olivier Ponthieu, le classement général s’établissant de la même manière.
photo_1 (8)ES6 et 7 : changement en tête, Jean-Marie Cuoq  a abandonné à Verton (mécanique). Julien Maurin consolide sa place de leader sans pour autant se mettre à l’abri. En effet, Quentin Gilbert qui a, semble-t-il, réussi à réparer sa rampe de phares, signe le scratchphoto_3 (9) de cette dernière spéciale de la journée. Pierre Roche est toujours 3ème en devançant Eric Brunson. Lionel Baud, 5ème, ne semble pas menacé par Xavier Pruvot, bon 6ème malgré tout. Marc Amourette, Laurent Bayard, Gilles Nantet et Jean-Charles Baudelique, dans cet ordre, ferment la liste des 10 premiers. Stéphane Lefebvre domine toujours le groupe R2 et la coupe Peugeot. Emmanuel Guigou rétrograde au 17ème rang mais mène toujours le groupe N. Le Belge Claudie Tanghe, 15ème, est encore largement leader du groupe F. Tous les autres protagonistes se situent à la place qui est la leur. Belle remontée de Yohan Vanson qui, avec le 13ème temps dans l’ES6, reprend du poil de la bête.
Comme prévu, l’épreuve de la digue sud du Touquet n’a pas apporté de modifications au classement général. On s’en doutait ! Par contre, comme souvent dans ce genre de show, il est facile de commettre une faute. C’est ce qui est arrivé à Quentin Gilbert quiphoto_3 (8), tout en signant le temps scratch, s’est appuyé fortement sur un ballot et a endommagé sa rampe de phares additionnels. N’ayant pas d’assistance prévue avant la boucle des 3 spéciales qui suivent, dont les deux dernières complètement disputées en nocturne, il risque d’être handicapé et de perdre du terrain.
ES5 CAMIERS-LONGVILLIERS
Julien Maurin arrache le scratch pour 1,2 sec devant Quentin Gilbert. Jean-Marie Cuoq est à moins de 3 sec. Pierre Roche, 4ème et Eric Brunson, 5ème, sont à 7 et 12 sec du meilleur temps. Gilles Nantet, 7ème, signe le scratch en GT juste devant Emmanuel photo_4 (10)Guigou qui, lui, mène toujours le groupe N. Enfin, 9ème, Pruvot emmène les régionaux Lefebvre et Bayard juste derrière lui.

Après l’épreuve spectacle du front de mer, qui a le mérite de faire vibrer les fenêtres des appartements encore endormis, les concurrents repartent pour les 3 derniers chronos. La nuit qui s’approche doucement et fraîchement avec une brume marine maintenant tenace, devrait établir une nouvelle hiérarchie.

3ème épreuve de la journée, la spéciale de Verton n’est pas la plus simple. Forte de près de 25 km de routes cassantes jonchées de pierres, et parfois de chemins de champ, elle est à juste titre redoutée. photo_4Jean-Marie Cuoq signe le meilleur temps pour 1/2 sec devant Quentin Gilbert. 3ème, Julien Maurin est à moins de 3 sec du scratch. Pierre Roche aime la terre. Il signe le 4ème temps mais à 25sec5 du plus rapide. A 10 sec à ses basques, le Normand Eric Brunson est 5ème. Lionel Baud (Ford Fiesta WRC) est 6ème juste devant Xavier Pruvot et Jean-Charles Baudelique. Laurent Bayard, 9ème, se classe 2ème régional, 6 sec devant Marc Amourette (DS3 R3) qui ferme le top ten. Le GT est toujours dominé par Patrick Rouillard photo_3 (5)(Porsche 997) mais pour seulement 3 sec face à Gilles Nantet. Charles Martin, 15ème au scratch de cette ES, signe le meilleur temps du groupe R2 devant Stéphane Lefebvre. Emmanuel Guigou, 15ème dans ce chrono, domine toujours largement le groupe N avec plus de 3 mn 30 d’avance sur le Boulonnais Yohan Vanson. Les concurrents retournent à l’assistance touquettoise avant d’y emprunter l’épreuve spectacle de l’esplanade vers 18h48 pour les voitures modernes. Les spéciales 6,7,et 8 termineront cette dernière boucle du vendredi un peu plus tard dans la soirée.

2ème épreuve chronométrée : Airon – Campigneulles_DSC2650-1_tn

C’est toujours Julien Maurin qui imprime son rythme. Il s’impose devant Jean-Marie Cuoq pour 3.6 sec. Eric Brunson s’accroche dans le même wagon à 5 sec. Quentin Gilbert décroche sans doute suite à une crevaison,. Il concède 39 sec sur le premier.

Pierre ROCHE est 4ème à 17 sec de la Ford leader. Lionel BAUD (Ford Fiesta WRC) ferme le top 5. Patrick ROUILLARD est en tête du GT à la 6ème place devant Gilles NANTET. Quentin GILBERT (C4 WRC)  c’est officiel, suite à une crevaison, ,rétrograde à la 8ème place devant le local Xavier PRUVOT (SUBARU WRC). Stéphane LEFEBVRE (208 R2) met ses déclarations en pratique : il domine sa catégorie, la 208 Cup, se paye le luxe de devancer Emmanuel GUIGOU ( Mégane RS N4) et ferme le top ten. 17ème, Romain MARTEL (Peugeot 207 S2000) est en tête de sa classe. Il devance d’une place Yohan VANSON, 2ème du groupe. En Opel Adam Cup, c’est Romain FOSTIER qui, pour l’instant, s’impose devant Jean-René PERRY et Pierre MARCHE. Enfin, notons la belle 58ème place de Charlotte DALMASSO, 1ère du classement féminin.

 

Olivier Delseaux

ES 1) 1er scratch remporté par Julien Maurin devant Cuoq et Quentin Gilbert qui n’est semble-t-il pas ici pour uniquement faire l’apprentissage d’une 4 roues motrices.

utocam

Opération portes ouvertes ce week-end chez Autocam

Le départ de cette 54ème édition est imminent. Les concurrents sont actuellement à l’assistance. Le départ de la 1ère _D3S2903-1voiture est prévu à 11h14 pour l’ES de Camiers. La météo est toujours aussi clémente. Rendez-vous dans un peu plus d’1 heure pour les premiers temps.

 

ChérainNouvelle déco pour la 208 R2 de Cédric Cherain

 

 

 

 

 

Neil Simpson a depuis longtemps l’envie de participer au Rallye du Touquet 

SkodaAprès avoir terminé 2ème pour son premier rallye après 12 ans d’absence, le concessionnaire ŠKODA Simpson prend la direction de la France pour participer au difficile Rallye Le Touquet pour la première fois – au volant de sa Skoda Fabia S2000 Simpsons .

La manche d’ouverture du Championnat français des Rallyes a lieu dans la belle région Nord Pas de Calais, de l’autre côté de la Manche. Neil a visité la région à plusieurs reprises , mais c’est la première occasion qu’il a d’y courir.

Le directeurconcessionnaire de Clitheroe dans le Lancashire a fait un retour sensationnel à rallier le mois dernier après une pause de 12 ans , la finition d’une fantastique 2e au classement général sur ses étapes du Nord-Ouest locales .

Avec une douzaine de Voitures plus puissantes et parmi les 140 voitures , un résultat similaire au Touquet est peu probable – bien que Neil et co- pilote Claire Mole viseront un bon résultat dans la catégorie Super 2000.

Neil:  » Le Touquet est un rallye que j’ai toujours voulu faire , mais je n’ai jamais eu l’occasion auparavant – quand nous avions prévu le programme de de cette année, il était l’événement qui devait être sur le calendrier . Je suis allé à la manifestation à plusieurs reprises faisant l’ouvreur pour les autres conducteurs , et j’adore cette région de la France et ses habitants, donc je suis vraiment impatient d’y retourner et y être en compétition pour la première fois .

« C’est un rallye long et difficile , avec des routes étroites rapides et de longues sections entre les assistances . J’ai regardé beaucoup d’images de bord de l’événement sur ​​YouTube , et les étapes ont certainement un caractère tout à fait unique . C’est vraiment un rallye où vous devez être très propre et précis. La météo pourrait jouer un grand rôle et s’il y a beaucoup d’eau et de boue sur les routes, nous avons quelques très bons pneus Pirelli qui nous aideront à trouver l’ adhérence dont nous avons besoin  »

DS3_R1

1ère participation pour l’équipage d’Asnière :  Lionel LEBRANCHU et Loïc LECAILLE avec la DS 3 R1.

 

 

 

 

Le Rallye Le Touquet Pas-de-Calais vu par Charlotte Berton, pilote officielle Opel IMG_0720Motorsport – Team France

« C’est toujours très excitant d’être présente au Touquet car cela marque le lancement de la saison. Chaque année les conditions météos sont très changeantes et rarement évidentes… jusqu’à avoir de la neige comme l’an passé! Tout ceci combiné à un manque de grip plutôt constant, avec de nombreux changements de direction, de longues allonges très rapides suivies de gros freinages, donnent au Touquet son côté atypique. C’est un rallye où il faut à la fois un gros cœur et de la finesse derrière le volant. La spéciale du Front de mer est un atout pour cette épreuve. Elle permet aux concurrents de faire le « show » sous les yeux des spectateurs aguerris mais aussi du grand public.

Total look pour la Subaru d’Alain Lefrancois

1011675_1473293912898450_1058485103_nget-attachment (1)

_D3S8978-1_tnStéphane Lefebvre au départ du Touquet

Stéphane Lefebvre quittait le rallye 2013 alors qu'il menait la 208 Cup

Stéphane Lefebvre quittait le rallye 2013 alors qu’il menait la 208 Cup


Le sympathique pilote du bassin minier revient sur le rallye du Touquet qu’il avait dominé  l’an dernier au volant de la 208 R2 avant d’abandonner. Stéphane Lefebvre et Thomas Dubois seront sur la Côte d’Opale, avec un seul objectif, arracher la victoire.

Engagé par Peugeot sport sur quelques manches européennes du championnat, Stéphane a manqué de chance lors du dernier rallye de Lettonie. Le tableau de bord de sa 208 prenant soudainement feu en pleine spéciale, il était contraint d’abandonner. Stéphane sera aussi au départ des 6 courses du WRC junior au volant d’une DS 3 R3. Ce premier rendez-vous mondial aura popur cadre le rallye du Portugal du 4 au 6 avril prochain

 

Lionel Baud remet le couvert

Déjà présent en 2013 sur la 307 WRC, le pilote d’Annecy a fait l’acquisition d’une Ford Fiesta WRC durant l’hiver. Il sera au départ du 54e rallye le Touquet Pas-de-Calais. Jean-Charles Beaudelique sera présent au volant d’une même Ford Fiesta en version R5.

Le Saintéloc Racing Junior Team vise le titre en 208 Rally Cup avec Charles Martin et Jordan Berfa

Le Saintéloc Racing Junior Team engagera cette saison deux équipages en 208 Rally Cup. Vainqueur de la formule de promotion l’année passée avec Kevin Abbring, l’équipe stéphanoise se lance dans cette saison 2014 avec la même ambition. Charles Martin entame une deuxième saison avec Saintéloc Racing dans cette coupe, avec l’ambition de monter sur la plus haute marche du podium. Jordan Berfa, qui s’est illustré la saison dernière dans d’autres baquets, découvrira la Peugeot 208 R2.

À travers le Saintéloc Racing Junior Team, l’équipe de Sébastien Chetail continue d’accompagner les jeunes espoirs du rallye vers le plus haut niveau. Charles Martin et Jordan Berfa seront ainsi alignés sur des Peugeot 208 R2 en 208 Rally Cup, formule de promotion dans laquelle Saintéloc a brillé l’an dernier, avec la victoire de Kevin Abbring et la quatrième place de Charles Martin.

Axel Garcia et Fabien Pomares sur un R2 Touquet

L’équipage héraultais Axel Garcia et Fabien Pomares,  Champions de France des Rallyes Junior en Renault Twingo R.S. R1 2013, roulera au Touquet  en Renault Twingo R.S. R2 Evo, préparée par Renault Sport Technologies.

 _D3S8569

Axel Garcia et Fabien Pomares, brillants vainqueurs du Championnat de France des Rallyes Junior en 2013, monteront à bord d’une Renault Twingo R.S. R2 Evo alignée par Renault Sport Technologies. Comme Nicolas Romiguière / Alexis Nègre et Jérémie Sérieys / Justine Quillet avant eux (Ici en photo), ils bénéficieront d’un programme de

Comme en 2013, le champion junior sortant amènera de la fraîcheur sur le rallye du Touquet.

Comme en 2013, le champion junior sortant amènera de la fraîcheur sur le rallye du Touquet.

huit manches destiné à leur permettre de poursuivre leur apprentissage du rallye.

Ces derniers commenceront leur apprentissage par une participation au 54e  Rallye Le Touquet – Pas-de- Calais, les 14 et 15 mars. Auparavant, ils auront eu l’occasion de faire connaissance avec Twingo R.S. R2 Evo. Renault Sport Technologies organisera des essais, au Pôle Mécanique d’Alès et dans l’Aveyron, les 18 et 19 février prochains.

Eric Brunson l’homme en Ford du moment

1553578_10203042887854411_792459182_oPour ceux qui ne le savent pas déjà, Éric BRUNSON, toujours copiloté par David Heulin sera au départ du rallye le Touquet Pas-de-Calais au volant de sa nouvelle Ford Fiesta WRC.

La voiture, ex Evgeny Novikov, sera chouchoutée par l’équipe First qui s’occupait déjà de la Subaru.
Engagé et favori du rallye de la Côte Fleurie dans 10 jours le Normand aura le loisir de prendre contact avec sa nouvelle monture et sera d’autant plus performant sur les routes de la Côte d’Opale.
Nous aurons Eric en interview à l’issue de la course disputée autour de Deauville. Il nous présentera son programme, sa voiture et donnera ses sensations au volant. En route vers une 4ème victoire…………

Un Finlandais au Touquet

L’équipage Finlandais Champion 2013 des rallyes Britanniques : 
Jukka Korhonen & Marko Salminen(Citroën DS3 R3T), sera au départ du 54e 1410794_623889707650513_1467172583_orallye le Touquet pas de Calais. On peut regretter que le Citroën trophée France soit absent.
Heureusement, quelques privés viendront se mesurer à cette tête d’affiche.

 

Xavier Pruvot dégaine sa WRC

20140207_123730Après une saison 2013 qu’il a passé à remettre en état la Toyota Gt Four, sans oublier sa victoire à Boulogne-sur-Mer, Xavier Pruvot repart en campagne en 2014.
Avant de s’atteler à la coupe de France des rallyes à bord de la Célica et peut-être à d’autres objectifs, le pilote de Saint-Josse va étrenner la Subaru WRC sur les routes Touquettoises.
Même s’il n’a eu que peu de temps et d’occasions jusqu’ici pour essayer la Nipponne, la bagarre avec Laurent Bayard, pour le titre de meilleur pilote local, risque de tenir ses promesses……..
20140207_123716
_____________________________________________________________________

Marc De Passorio change de braquet

dePassorioLe sympathique chef cuisinier, Marc De Passorio sera, pour la 3ème fois consécutivement, au départ du rallye du Touquet.  2013 s’étant terminé douloureusement par une sortie de route au rallye de France, le chef provençal n’a pas hésité à remonter une Renault Mégane N4 pour cette saison photo2014.   La voiture  construite et préparée par les ateliers Chazel Technologies devait  être au départ les 14 et 15 mars prochains avec le cuisinier au volant, comme nous l’avions écrit ici-même. Qu’on se rassure, la Renault aux couleurs de L’Esprit Culinaire sera bien de la fête, mais pas avec Marc à son volant. En effet, ce dernier vient de jeter son dévolu sur la Subaru WRC S5 ex-Gautier. La belle et efficace japonaise sera certainement plus adaptée à la glisse touquettoise. s560Marc De Passorio n’a comme objectif que celui de prendre du plaisir à son volant et de rallier l’arrivée. _____________________________________________________________________

Une Skoda S2000 pour la 1ère fois au Touquet

Le britanique Neil Simpson revient en rallye après 11 ans d’absence ! Et par la grande porte ! Il est de Skodaretour avec une Skoda Fabia S2000 récemment acheté chez Skoda (Ex-Loix). Neil Simpson sera présent au Touquet les 14 et 15 mars prochains !

________________________________________________________________________

Du nouveau chez les locaux

_D3S4928Le jeune Grégory Vincent, pilote frugeois du buggy Gembo en rallye tout-terrain, désormais entretenu et préparé à Verton dans les ateliers de Ludo Conception, change de surface. Gregory Vincent a fait l’acquisition de la Mitsubishi Évo 10 de Franck Pavy. Il fera ses débuts au rallye du Touquet.   En partie soutenue par Mixfrance, la décoration de la voiture ne devrait pas1932484_10203184606118035_2111008076_n trop évoluer.  Par ailleurs, Frank Pavy tente de trouver une solution pour être départ du rallye le Touquet pas de Calais avec une bonne voiture. ________________________________________________________________________

Julien Maurin sera au départ du rallye du Touquet

_D3S7772 Voir son interview vidéo ICI

                                                                  O D