Rallye Le Touquet

Le rallye et l’environnement

Les voitures de rallye et l’environnement

Soucieux de l’environnement, les organisateurs responsables du Rallye que nous sommes ne peuvent que relayer les données exposées par nos confrères Suisses.

Le rallye International du Chablais s’est intéressé de très près aux conclusions d’un rapport présenté par l’organisme helvétique Swiss Climate après le déroulement d’une épreuve comptant pour le Championnat Suisse des Rallyes.

Les résultats du bilan CO2 montrent qu’un tiers des émissions est engendré par les déplacements du public, un second tiers par les éléments ayant trait à l’hébergement et à chine-pollution-smog-REUTERS-930620_scalewidth_961la restauration. Le solde des émissions est principalement dû au transport du matériel et aux déchets. Le gaz carbonique dégagé par les voitures de course ne représente que 3% du total des émissions engendrées par l’événement.

Selon le comité d’organisation de l’épreuve, il ressort donc de cette étude que “[…] l’impact n’est pas plus important que pour toute autre manifestation de même ampleur […]”.

Rallye le Touquet
rallye Pas-de-Calais Le Touquet

Par ailleurs, un article paru dans le quotidien français Le Figaro mentionne qu’une seule journée du mondial de football entraîne 1,4 fois plus d’émissions que tout le Rallye Dakar, que le relais de la flamme olympique engendre plus de pollution qu’un GP de F1 et que les émissions du GP de Belgique de F1 sont inférieures à celles produites par le décollage d’un avion de ligne. Les chiffres donnés pour le Dakar sont de l’ordre de 42’000 tonnes de CO2, ceux annoncés pour la prochaine Coupe du Monde de football de 2’700’000 tonnes. CQFD

(Version complète: http://blog.lefigaro.fr/F1-tour-dechauffe/2011/04/le-sport-automobile-est-il-une-aberration-environnementale.html)

Nos Partenaires au quotidien

Le Touquet Auto Club

Partenaire du rallye depuis quelques années, l’Intermarché de Cucq, sera encore de la partie sur cette 59e édition.  

 Le directeur  Grégory Golliot a même intensifié son effort depuis deux ans. Maintenant à celles de Philippe Flament et de Jean-Marc Roger, il a répondu aux demandes de soutien formulées par les organisateurs.

Grégory Golliot : «  Le rallye est l’évènement majeur qui se déroule à nos portes. Comment l’ignorer et ne pas y participer ? » – «  Nous associer à cette course financièrement et en aidant à son bon déroulement par des échanges marchandises est aussi bénéfique à notre équipe, à notre enseigne » – « Les associations locales font les évènements, ce sont elles qui créent de l’activité. Les commerçants que nous sommes en récupérons les effets. Il est donc tout à fait logique de renvoyer l’ascenseur. »

Si chaque responsable d’entreprise était dans cette optique, nul doute que le budget toujours difficile à boucler, occasionnerait moins de nuits blanches aux organisateurs.

Le magasin rénové et ouvert en mars dernier dans cette nouvelle configuration emploie 48 personnes. Une station service 24/24 est bien sûr pourvue de gas-oil, de sans plomb 95 mais aussi depuis ces travaux, de sans plomb 95 E10 et d’un distributeur automatique de bouteilles de gaz. Les concurrents et les spectateurs savent où se ravitailler.